Connect with us

Affaire PRIMUD: Stéphie Joyce allume les “frondeurs” Arafat, Claire Bahi, Debordeau, Kedjevara

SHOWBIZ

Affaire PRIMUD: Stéphie Joyce allume les “frondeurs” Arafat, Claire Bahi, Debordeau, Kedjevara

Ne pas confondre Concours et Awards !

Nos artistes doivent comprendre que les Awards ne sont pas une coupe du monde bis avec des médailles, trophées et primes!
Une récompense qui honore un artiste, sa carrière ou ses productions ne s’accompagne pas forcément d’argent, de voiture, de maison…

Un trophée reste un trophée. Il a de la valeur, non pas pour l’enveloppe, la maison, la voiture qui l’accompagne, mais pour ce qu’il représente: la reconnaissance du talent, du mérite et sa capacité à créer ensuite du profit pour l’artiste.

Il y a profit pour la suite de la carrière car certains prix reçus te font entrer dans la cour des privilégiés,t’ouvrent des marchés, attirent les sponsors et bien entendu te permettent aussi de gonfler le cachet de tes prestations.
Mais ils permettent aussi, parfois de relancer des albums ou une carrière.

Un sponsor peut décider d’accompagner une récompense avec un bien matériel ou des finances, mais il n’est pas obligé de le faire et l’organisateur non plus!
Même si l’organisateur se fait des sous, c’est lui qui a eu son idée. Et les idées tout le monde peut en avoir.

Le staff de l’artiste doit donc veiller simplement au respect du droit à l’image, du droit d’auteur, d’exploitation, en cas de diffusion, etc.

60 ans que les Grammy Awards existent et récompensent l’excellence de l’industrie musicale américaine.

Les plus grands ont côtoyé les plus petits dans certaines catégories. Les plus grands n’ont pas mis l’argent au devant.
Ils sont repartis rien qu’avec leurs trophées, mais avec des bénéfices certains.

Les Grammy Awards ( récompense-mère de l’industrie musicale mondiale) ont eu aussi de la concurrence avec Les American Music Awards. Il y a de l’espace pour tout le monde quand on a les idées et le réseau.

En conclusion, un prix reçu (pas un concours) a toujours une rentabilité. Il consolide le statut de la personne qui le reçoit, propulse ses ventes, ses activités…
Mais il prend aussi plus de valeur quand le staff de l’artiste sait se réinventer en fonction et créer l’événement autour sur une longue période.

Stéphie Joyce 
Journaliste-Chroniqueuse.

Blogger, Photographe, Reporter

More in SHOWBIZ

To Top