Connect with us

Bagarre entre témoins de Jéhovah et une équipe médicale, un mort au bloc opératoire, la police déployée

SOCIETE

Bagarre entre témoins de Jéhovah et une équipe médicale, un mort au bloc opératoire, la police déployée

Sa foi religieuse l’a perdue. Le refus implacable et bruyant de ses parents coreligionnaires opposés au personnel médical, de passer outre, un totem religieux, lui a ôté la vie. Ainsi, dame Dié Zimon, une esthéticienne à la beauté divine, est morte, au bloc opératoire du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Cocody, dans des conditions, aussi bien révoltantes, choquantes que regrettables. Cette jeune mère,
domiciliée à Angré, de l’organisation des Témoins de Jéhovah, est morte suite au refus de la transfusion sanguine que voulait pratiquer le médecin. Ses parents,Témoins de Jéhovah comme elle, ont fait le choix insensible et cruel de la laisser mourir pour leurs idées religieuses, que de lui sauver la vie. « Les Témoins de Jéhovah -là ? On va vous exposer exactement comment les choses se sont passées… Nous avons dû intervenir sur le volet administratif, pour qu’on puisse nous permettre de soigner dame Dié Zimon. C’est une dame qui a eu une hémorragie de la délivrance. Et comme l’art de la médecine le recommande, il faut, dans ces conditions, la transfuser immédiatement, pour lui donner l’espérance de vie. C’est là que nous avons été confrontés à ces Témoins de Jéhovah, à des conditions religieuses. Ils ont sorti des papiers pour nous dire que dans leur façon de fonctionner, on ne doit pas faire de transfusion. Et qu’ils vont prendre la dame pour aller ailleurs. La dame était déjà dans un état de choc. Nos services sont venus vers nous, et nous avons dû recourir au commissariat qui a informé le Procureur de la République qui nous a demandé de soigner la dame par tous les moyens. Nous n’avons pas pu la transfuser et la dame est partie », nous a expliqué, hier mardi 6 février 2018, en fin de soirée, la voix nouée par l’émotion, Koné Djakaridja, le directeur administratif du Chu de Cocody. Il va s’en suivre entre les Témoins de Jéhovah et le corps médical, un affrontement physique. Les échauffourées entre le médecin traitant et les Témoins de Jéhovah, d’une extrême intensité,ont malheureusement coûté la vie à la belle et sublime esthéticienne, Dié Zimon, qui a rendu l’âme à 15 h 30. Refuser toute transfusion sanguine fait partie des « convictions profondes » des Témoins de Jéhovah, une secte américaine qui compte de milliers d’ouailles en Côte d’Ivoire. Dame Dié Zinon, 26ans, qui fait partie de cette confrérie, a payé cash de sa vie, ses convictions religieuses, du fait de la pression exercée par ces Témoins de Jéhovah sur le médecin traitant et le personnel médical, face à son état de santé. A son chevet et dans les allées du Chu, jusqu’à sa mort, les Témoins de Jéhovah sont restés catégoriques dans leur refus d’une transfusion sanguine qui lui aurait peut-être sauvé la vie, alors qu’elle luttait contre la mort, après une énorme hémorragie à la suite de complications lors d’un accouchement. Ne saisissant pas tous les tenants et aboutissants de la problématique « jéhoviste » en rapport avec le sang, et s’expliquant difficilement l’attitude de ces «Témoins de Jéhovah » autour de la malade visiblement mourante, Koné Djakaridja, directeur de l’administration et des finances du Chu de Cocody, a saisi le Commissaire de police du 8ème arrondissement de Cocody, pour dénoncer « l’opposition aux soins » de l’esthéticienne. Face à cette situation pour le moins cocasse, la police a dépêché sur les lieux, un officier et une équipe d’intervention. Il ressort du constat fait sur place, que ces Témoins de Jéhovah, se présentant comme les parents de la malade, et se réclamant « de l’organisation des Témoins de Jéhovah », se sont opposés à ce qu’une transfusion sanguine soit effectuée sur Dié Zinon, du fait de ses convictions religieuses, malgré les demandes pressantes du médecin, Dr Tetchi Yavo, chef du service anesthésie et réanimation, et de l’ensemble du personnel médical du bloc opératoire

Source: Soir Info

Click to comment

More in SOCIETE

To Top